La vengeance ou la vie

            Depuis un peu avant Noël, on voit apparaître sur les réseaux sociaux les messages concernant comment vivre sa vie en 2023, les résolutions et… Ça fait quelques fois que je vois passer celui disant que la meilleure des vengeances est d’avoir une vie heureuse sans l’autre. J’avoue que je trouve cela quand même assez troublant. Je ne suis pas une personne parfaite. Il m’arrive parfois de me fâcher, généralement pour de bonnes raisons, mais cette idée de vengeance, elle me dépasse. Ce n’est pas quelque chose que je comprends très bien. Cette idée de rendre le mal pour le mal me rend mal à l’aise, même cachée sous cette idée de vie heureuse, oui… 

            Parce que malgré son apparent message joyeux, il y a quand même cette idée que votre bonheur, votre façon de vivre votre vie après qu’on vous a fait du mal, devraient être liés à une forme de souffrance chez cette personne qui vous a fait du mal. L’idée de rendre le mal pour le mal me rend encore une fois très inconfortable et me déplaît. Je pense qu’il y a, derrière cette idée de vengeance par le bonheur, une conception des relations que je déteste et que je trouve nuisible pour différentes raisons. 

            Premièrement, parce que l’idée d’être heureux pour se venger de l’autre vous attache encore à l’autre… alors que ce que vous voulez faire, idéalement, avec une personne qui vous a blessé, c’est de vous en éloigner et couper les liens avec elle, surtout s’il n’y a eu aucun signe de remords ni tentative de réparation de sa part. Vouloir prouver à quelqu’un qu’on ne veut supposément pas dans sa vie qu’on est heureux sans lui me semble mesquin et puéril. Inutile aussi. 

            Deuxièmement, il y a cette idée de compétition qu’on voit souvent apparaître dans les relations quand des gens se séparent. Comme si la personne qui réussissait le plus vite à « refaire sa vie », idée par laquelle on entend que faire sa vie c’est être en couple, ce que je crois faux, gagnerait quelque chose par rapport à l’autre. Ça me semble malsain et puéril ça aussi. Ce n’est pas une compétition. Les événements malheureux qui ont conduit deux personnes à s’éloigner ne disparaissent pas si un des deux devient à nouveau heureux ailleurs rapidement. Les mêmes événements malheureux n’ont pas nécessairement le même impact sur chaque personne non plus. Cela dépend souvent de leur histoire de vie avant, de leurs failles et blessures personnelles. Se remettre en couple rapidement n’est pas un prix à gagner. Il me semble plutôt que si on va trop vite, on refuse la remise en question et le fait de travailler sur ses problèmes et difficultés et qu’on risque alors très fortement de les reporter dans notre prochaine relation, ce qui est injuste et mesquin face à cette nouvelle personne dans notre vie… qui mériterait plutôt la chance de vivre une relation saine. 

            Parfois ça m’arrive que des hommes qui m’ont blessée « paradent » leurs nouvelles conquêtes rapides dans ma face. Ça aussi c’est étrange. Je me pose toujours des questions sur ce type de comportement. Est-ce que ça vise à me faire de la peine? Comme si je n’en avais pas assez. Faut-il entreprendre ma destruction totale? Est-ce que ça vise à me rendre jalouse? Mais pourquoi puisque la personne n’a fait aucun effort pour être sainement dans ma vie? Ça me semble un manque de respect et d’empathie. À la fois pour moi et pour l’autre pauvre femme qui ne sait pas qu’elle est alors en quelque sorte utilisée pour me nuire. C’est très étrange et égocentrique. Ça ne me rend pas jalouse. Ça me rend plutôt triste pour cette autre femme, puisque la rapidité du changement et le comportement de ne pas se soucier de mon bien-être m’indiquent que l’autre n’a pas changé finalement… Donc je n’en veux pas plus qu’avant… Ce serait complètement illogique de ma part. Je ne sais pas à quoi ça rime, ces étranges comportements. Peut-être qu’il faudrait que je leur demande, mais je ne sais pas s’ils le savent eux-mêmes non plus… Ça me semble une façon tordue de me montrer qu’au fond, j’ai encore de l’importance pour eux, même s’ils prétendent l’inverse. Je dois être affectée d’une façon ou d’une autre, ce qui implique qu’eux entretiennent encore un lien imaginaire avec moi.

            Je ne suis pas une personne qui suit les personnes qui l’ont blessée ni les espionne sur les réseaux sociaux. Je sais trop combien il y a de mensonges dans ces représentations. Je ne suis pas non plus une personne qui fait semblant d’être heureuse sur les réseaux sociaux puisque je sais à quel point c’est un comportement qui nuit à la santé mentale des autres. Je ne cherche pas non plus à revoir les personnes qui m’ont blessée. J’essaie juste de vivre ma vie comme je la veux. Me venger ne m’apporterait rien de positif. Je ne tire pas de plaisir dans la souffrance des autres. Je ne suis pas en compétition avec les autres non plus. Alors ça fera, hein, ces conneries de se venger de l’autre en étant heureux plus vite que lui… Quelle mauvaise leçon à nous enseigner. Quel mauvais choix à nous recommander. 

            Comme j’ai dit, j’essaie de faire ma vie. Pour faire ma vie, je dois tenir compte de ce que je vis réellement, des difficultés auxquelles je suis confrontée, des défis que je me lance, des soins que je m’accorde et… Je travaille en ce moment sur deux cours différents pour la session d’hiver. Je me suis aussi inscrite à un cours à l’université. Je pense que j’en suivrai un seul puisque je suis fatiguée. C’est construire ces cours et lire pour nourrir ma pensée qui me rend heureuse ces jours-ci. Pas être dans une course pour fréquenter des hommes et montrer aux autres que je suis vite capable de passer à autre chose. On passe à autre chose quand on a résolu ce qu’on avait à résoudre. On le fait pour soi, parce qu’on est prêt et non pour l’effet que ça aura sur une personne qui nous a blessé. C’est, pour moi, passer à côté de sa vie que de chercher à se venger ou à montrer à l’autre qu’on est heureux sans lui. Chaque vie a de bons et de mauvais jours. À nous de cultiver ce qui nous permet, à nous, pour nous, d’en passer de meilleurs plus souvent. 

            Parce que c’est le mois de la lutte contre le harcèlement, je pense que j’en parlerai un peu dans les prochaines semaines. C’est important. Je me rends compte aussi que beaucoup de personnes ont des préjugés sur ce type de violence. 

            Mon dos est un peu réparé. À bientôt!      

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s