D’autres nouvelles…

            Il ne s’est pas passé que cette histoire triste dans ma vie récemment, même si ça a pris trop de place sur le plan émotif et que ça m’a partiellement empêchée de faire une partie des choses que je voulais faire. Je travaille fort à changer des choses dans ma vie et il y a des périodes où il faut régler certaines choses plus pénibles avant de pouvoir revenir à soi vraiment.

            Le début de la session approche et je travaille avec des nouveaux textes, ce qui implique que j’aurai beaucoup de travail toute la session pour monter les cours. Ça fait longtemps que je n’ai pas monté un cours pendant la session et oui, ça représente beaucoup de travail même si j’ai pas mal tout lu ce que je devais lire déjà, sauf quelques textes complémentaires. Nous allons étudier des romans écrits par des personnes trans. Ça m’a fait du bien d’explorer davantage la vie de différentes personnes trans et aussi de me pencher sur la question du genre. J’aurais aimé avoir des outils de vulgarisation comme on en trouve maintenant quand j’étais adolescente. Ça aurait réglé bien des conflits insolubles entre ce que je ressentais et la féminité qu’on me disait d’avoir. Ils sont chanceux, en un sens, les jeunes d’aujourd’hui. Au moins sur ce plan-là… même si les vieux trouvent ça surtout compliqué. L’autre partie du cours va porter sur l’écoféminisme et la ville féministe. Pour faire rêver un peu les élèves… mais aussi… j’avoue… pour me faire rêver moi. Il y a des choses à faire encore, je pense, malgré les pessimistes comme le monsieur en bas qui me dit toujours que nous serons tous morts dans 3 ans. On verra. J’ai l’intention de vivre en attendant en tout cas. Nous allons aussi faire une sortie avec le centre d’artistes dont je suis membre pour explorer l’influence de la ville et des traces de nature dans celle-ci sur nous. Je pense qu’ils aimeront ça après avoir été enfermés aussi longtemps. 

            Je n’ai pas abandonné mes autres projets même si j’en parle moins souvent et que je n’ai pas toujours l’énergie nécessaire pour y travailler. Ça me dit que je dois mieux surveiller mon environnement et ma façon de vivre pour être certaine d’avoir le plus possible d’énergie pour faire ce que je veux. C’est vraiment important pour moi. J’ai l’impression d’avoir commencé ma vie en retard à cause des traumas (on dit d’ailleurs qu’en moyenne les gens ayant vécu des traumatismes grave accuse un retard d’environ dix ans dans différentes sphères de leurs vie… à explorer) et je veux me donner toutes les chances possibles de faire ce que je veux faire. Donc oui, il y aura d’autres bandes dessinées et oui, il y aura d’autres toiles et d’autres publications. Je fais ce que je peux avec les conditions et la santé que j’ai. Avec ce que les autres me font aussi… J’ai pris un seul cours à l’université cet automne pour pouvoir justement avancer dans mes projets. C’est un cours de méthodologie. Les cours théoriques me tirent généralement moins d’énergie que ceux de pratique, donc ça ira, je crois. Je pense aussi faire un cours de photogravure, mais en décembre seulement alors j’ai le temps de beaucoup avancer sur les autres trucs d’ici-là. J’ai pour la première fois participé à une foire où je pouvais vendre mes trucs. C’était excitant et j’ai fait quand même quelques ventes. J’ai parlé à des psys et des personnes qui travaillaient dans les milieux liés à différents types de violence et qui ont été intéressées par mon travail. Les gens ont beaucoup aimé les petites cartes d’affaires que je m’étais fabriquées pour l’occasion. J’en ai donné vraiment beaucoup. Je vous mets une petite photo plus bas. Je pense participer à Expozine cet automne. Je dois donc aussi m’occuper d’organiser ça. Je dois enfin me faire un site web, juste pour mon art, qui ne soit pas le blogue. En plus de la remise en forme que je dois faire pour avoir plus d’énergie et mieux gérer le stress post-traumatique au quotidien, la thérapie et… je ne manquerai pas de travail. Au moins c’est du travail que j’aime et je suis très heureuse d’avoir la possibilité d’occuper mon temps de cette façon. Ça me fera une belle vie. 

            Il y a longtemps que je songe à une idée de toile sur Sylvia Plath. Je pense que j’ai finalement trouvé et que je mettrai à l’ouvrage sous peu. J’ai vu un appel pour des expositions et je pense que je vais soumettre pour la première fois un projet pour une exposition personnelle. C’est un grand pas, ça… ouf!… mais en même temps, je sais un peu à quoi m’attendre. 

            Je vais prendre un peu des vacances du blogue pour amorcer la rentrée. Je serai probablement cette fois vraiment moins régulière, mais j’essaierai de maintenir au moins le rythme d’une publication par semaine jusqu’en décembre. 

            Merci beaucoup aux personnes qui m’ont lue et soutenue quand je n’allais vraiment pas bien. Ça finira par aller. 

            À plus!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s