Guérir (Partie 6)

            C’est quelque chose que les gens mesurent assez peu, l’intensité de la violence d’être réifiée comme ça. Le fait de se faire enlever son humanité par quelqu’un pour être réellement réduite au rôle de chose, mannequin ou poupée inanimée dont on fait ce que l’on veut. Une femme inconsciente, c’est proche d’une morte. On est à la limite de la nécrophilie… Cette espèce de bannissement hors de l’humain, ça a quelque chose d’insupportable. C’est pour ça que la plupart des gens ne veulent absolument pas y réfléchir. Elle est grande, l’ampleur de l’hypocrisie que les gens ont face aux agressions sexuelles. Ils aiment bien montrer leur support aux personnes agressées sur les réseaux sociaux, mais dans les faits, la plupart évitent d’y penser et même éjectent l’information de leur cerveau complètement, vous jugeant sauvagement. Mais comme mon psy le dit, je n’ai pas à porter les préjugés idiots et hypocrites des autres.

            L’autre chose qui risque de me faire avoir une crise de stress post-traumatique, c’est quand les gens sont malhonnêtes au point où ça me crée un gros choc quand je l’apprends. C’est un peu difficile pour moi d’imaginer ce qui a pu se passer dans sa tête quand j’ai parlé de mes agressions et du stress post-traumatique et qu’il a pris la décision de continuer avec sa dissimulation de sa situation avec sa copine… pour finalement le dire seulement 5 heures plus tard après que j’aie parlé d’une femme qui s’avérait finalement être sa copine. Je l’ai donc vue une fois, mais à son travail et je ne me souviens absolument plus de quoi elle a l’air.

            La réponse la plus simple est qu’il voulait se garder toutes les portes ouvertes et voir comment ça allait se passer. Et oui, il a fini par le dire, mais il aurait eu la possibilité de le faire pendant des semaines avant. C’est ça qui donne l’impression d’avoir été trompée, voire trahie. Privée du droit de respecter mes valeurs aussi, parce que mon choix dans la vie, moi, c’est que si quelqu’un m’attire et que cette personne est en couple je m’éloigne tout simplement par respect pour moi-même et pour l’autre. Et là je me suis retrouvée coincée contre mon gré dans une situation que j’aurais normalement évitée à tout prix. 

            Le psy a qualifié le comportement de manipulation de sa part et je suis assez d’accord. Pas au sens où il s’agirait d’un vilain manipulateur qui a calculé tout son truc pour me faire du mal, mais ça reste le fait d’arranger les faits pour m’attirer dans une situation qui n’est vraiment pas bonne pour moi et ce comportement-là, pour moi, peu importe s’il n’a pas voulu mal faire, ça a quelque chose de répugnant et de blessant. C’est tout à fait correct que des gens veuillent avoir plusieurs partenaires ou aller voir ailleurs pendant que leur conjoint est absent si la personne est au courant… mais ce sont des choses qui se disent avant… et non plusieurs semaines et plusieurs heures plus tard. Je précise que je ne suis pas intéressée à participer à ces activités ni même en état de le faire même si ça m’intéressait, si jamais ce n’est pas encore assez clair.  

            Ça m’a fait come deux coups de poing d’un coup. C’est sûr que c’est difficile à comprendre pour moi qui essaie tellement de toujours être honnête et qui réfléchit à comment agir lorsque je ne sais pas ce que l’autre a vécu avant d’arriver dans ma vie. Ça ne me plaît pas, je dois dire. C’est le genre de chose qu’on imagine faire à quelqu’un qu’on déteste ou qui nous a blessé et non une chose qu’on fait à quelqu’un qui a toujours été gentille avec nous. On a suffisamment cherché à me berner et à m’utiliser dans ma vie. Je n’ai vraiment pas besoin de ce type de comportement. Ce n’est clairement pas le type de personnes qui me plaisent, les personnes qui se gardent toutes les portes ouvertes peu importe les conséquences pour les autres. Une autre personne en aurait profité pour mettre cartes sur table au moment où j’ai parlé de ce que j’ai vécu. 

            Les gens qui cachent des choses comme ça pour ensuite me les faire exploser à la figure, ce sont pas mal les personnes les plus sûres de me perdre. 

            Je ne veux pas non plus entendre parler de polyamour et… Récemment, j’ai vu beaucoup de messages haineux contre les relations impliquant seulement deux personnes de la part de personnes polyamoureuses. Je sais qu’elles ont vécu beaucoup de haine elles-mêmes face au type de relation qu’elles vivent, mais le fait de se montrer haineux en retour n’est pas vraiment plus intelligent. Ni le fait d’assumer que toutes les relations hétérosexuelles sont semblables. C’est faux. Le polyamour n’est pas une version de l’amour plus évoluée. C’est juste une des déclinaisons des façons d’être en relation. J’ai déjà assez de difficulté à me laisser approcher par une seule personne et à gérer mon temps entre toutes mes activités. Pour moi, le polyamour semble un cauchemar et je suis quand même capable de respecter les personnes qui font ce choix pour elles si c’est ce qui les rendent heureuses. Personnellement, mes autres besoins sont comblés par mes amis, ma carrière, mon chien et… Je n’ai pas besoin de plusieurs partenaires et je n’ai honnêtement pas le temps d’en avoir plusieurs. Je décide de consacrer ma vie à autre chose et j’ai droit au respect de mon choix pour ma vie comme je respecte celui des autres. De toute façon, le polyamour ça demande de l’honnêteté aussi, donc ça n’a aucun lien vraiment avec la situation présente. 

            J’ai oublié de dire que je l’ai vu me saluer par la fenêtre durant la semaine. Ma poitrine s’est mise à me brûler d’anxiété et je n’ai pas eu envie de courir après dans la rue pour lui dire qu’il m’avait blessée. Je m’aime trop pour ça. Je n’ai pas à tout faire pour les autres dans la vie. 

            Je sais, c’est beaucoup deux billets dans une journée, mais bon… J’ai hâte de passer au travers et ça m’aide. J’ai le droit d’écrire ce que je veux. Les gens doivent aussi assumer que s’ils vous font quelque chose, vous avez le droit d’en parler après. C’est à vous de ne pas faire cette chose dont vous ne voulez pas qu’on parle si vous ne voulez pas qu’on en parle… 

Merci de me lire. Faites-le à votre rythme.       

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s