Les déceptions sentimentales

I need my golden crown of sorrow, my bloody sword to swing

My empty halls to echo with grand self-mythology

I am no mother, I am no bride, I am king

King – Florence and the Machine

           

  Il y a quelques temps, j’ai encore vécu une déception que je ne sais pas comment qualifier. Affective? Sentimentale? C’est difficile. Elle n’avait pas l’ampleur de celle de l’an dernier, bien qu’elle ait quand même été un peu un choc. J’explique. 

            Il y avait cet homme, à propos de qui j’étais curieuse depuis quelques années. Une curiosité, un intérêt flou. Rien de précis. Seulement des interrogations et une vague curiosité/attirance pour sa personne et l’univers qu’il présente. C’est une personne dont j’avais appris l’existence par les réseaux sociaux. Je me disais que peut-être un jour je le croiserais dans la vie et je verrais alors si j’avais envie d’en savoir plus. C’est finalement arrivé, mais dans le cadre de sa profession. C’est arrivé un peu après que je me suis aperçue qu’il regardait toutes mes stories sur un réseau social. C’est une chose compliquée, ces histoires de réseaux sociaux. Parfois les gens regardent tout ce que vous publiez parce qu’ils aiment ça, parfois parce que vous leur êtes sympathique et qu’ils veulent vous encourager, parfois c’est cauchemardesque et votre ex ou une autre personne qui vous a blessée vous espionne carrément, parfois les gens regardent vos trucs pour se moquer de vous, pour vous copier… et finalement parfois il y a des gens qui regardent tout ce que vous publiez parce qu’ils ont un intérêt amoureux et/ou sexuel pour vous. Donc non, je ne m’imagine pas que tout le monde qui regarde mes publications me veut… mais j’assume qu’il y a au moins, minimalement, une curiosité pour ce que je fais.

            Donc quand j’ai vu qu’il regardait mes trucs, je n’ai pas sauté trop vite aux conclusions. Je me suis dit qu’il devait y avoir quelque chose, au moins une forme de curiosité, pour qu’il regarde aussi assidument, puisque c’était à tous les jours et entièrement et parfois je publie vraiment beaucoup de trucs donc il faut quand même une patience et une curiosité afin de traverser tout cela. Je publie toutes sortes de choses. Des choses que je trouve belles, drôles, mon travail et… J’ai commencé aussi à regarder ses stories, pour voir si cela provoquerait quelque chose. Rien. À un moment donné, j’en ai eu marre du jeu de chat et de souris et de me poser des questions et je lui ai écrit afin d’obtenir ses services. Je les voulais réellement, mais je me suis dit aussi qu’en même temps, je pourrais vérifier ce qu’il en était de ma curiosité pour cette personne. 

            Puis, je l’ai rencontré et il était gentil et intéressant, mais ne semblait pas plus curieux qu’il faut, donc après j’ai rangé ça dans un petit coin de mon cerveau comme je le fais parfois, sans trop m’en préoccuper. Après, il regardait encore mes trucs, mais de façon moins assidue. Je me suis dit qu’il était peut-être juste poli et/ou professionnel et j’ai laissé tout cela aller. Quelques mois plus tard, j’ai eu besoin à nouveau de ses services. J’ai donc pris à nouveau rendez-vous. J’avais encore un peu de curiosité. Sur les lieux, il m’a dit que maintenant il avait une amoureuse. J’ai donc immédiatement fermé le dossier dans ma tête puisque je ne me mêle jamais des relations des autres et je ne cherche surtout pas à y poser de problèmes. J’ai ravalé mon intérêt (qui était réel et très respectueux) en me disant que c’était réglé et que la suite des choses serait reposante.

            Quelques minutes plus tard, alors que nous parlions relations en général, il m’a dit des choses pas très enthousiastes sur sa copine. Ont suivi des phrases sur comment nous étions pareils, avions les mêmes intérêts et voulions les mêmes choses dans la vie. Je trouvais ça ambigu, mais j’ai préféré ne rien dire puisque j’étais sur son lieu de travail et que je me sentais un peu coincée dans la situation. Il y a eu d’autres moments ambigus durant la rencontre. Quand j’ai quitté, je me sentais toute à l’envers et je commençais à me faire des idées et à être à la fois troublée par la bizarrerie du moment et plus curieuse qu’avant. Ça avait fait naître une forme d’espoir qui pour moi n’a pas sa place en moi dans ces circonstances. Après quelques jours de réflexion, je lui ai donc écrit pour lui dire ce que j’avais ressenti et que je ne reviendrais pas. C’était important pour moi parce que c’est quelqu’un que je respecte et on sait bien que je déteste le ghosting. Je me serais donc sentie très mal de juste disparaitre sans rien dire.

Il m’a répondu en retournant la situation à l’envers et en disant que je n’avais rien fait de pas correct et qu’il ne ressentait pas de malaise. Je savais bien que je n’avais rien fait de mal. Je m’en étais assurée. Ce que je questionnais, c’était son comportement à lui, pas le mien. Là, je me suis fâchée. Devant les expériences des dernières années, j’ai choisi de ne rien en dire parce que s’il me répondait de cette façon, pour moi, aller plus loin dans la conversation voudrait automatiquement (ou presque assurément en tout cas) dire que j’allais me faire répondre que j’hallucinais alors que pourtant, ce ne sont pas des phrases que j’ai inventées et ce ne sont pas des phrases qu’il me semble qu’on dit anodinement aux autres, surtout si on n’a aucun intérêt pour eux. 

Je ne ressens plus tant de colère, mais ça m’a déçue et ça m’a aussi profondément blessée, chose dont, vu mon historique relationnel, je n’avais crissement pas besoin. J’expliquerai bientôt pourquoi ça m’a autant blessée et je proposerai des interprétations possibles à son comportement et pourquoi, à la fin, la véritable raison pourquoi il a agi de la sorte n’a pas tant d’importance.

À bientôt!   

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s