Un autre tatouage

            Je me suis fait faire mon deuxième tatouage la semaine dernière. J’avais hâte. Il me reste un autre projet et après je prendrai une petite pause… probablement. 

            Il s’agit donc d’une hyène, comme vous pouvez le constater, accompagnée de petits crânes et ossements qui tombent le long de ma jambe droite. 

            Pourquoi une hyène, vous demanderez-vous peut-être. Parce que c’est un animal fascinant, d’abord et avant tout. Magnifique aussi, bien que je sois consciente que dans ce cas, mes goûts ne font pas l’unanimité. J’ai choisi une hyène pour référer indirectement en partie à la neuro-atypicité. Comme les personnes neuro-atypiques, les hyènes sont des créatures très mal connues et mal comprises. Mal-aimées aussi, souvent, à cause d’idées préconçues à leur sujet. J’ai choisi celle rayée, plutôt que la brune ou la tachetée, pour faire un lien avec le zèbre qui est le symbole des surdoués. Je ne me voyais cependant pas vraiment me faire tatouer un zèbre… mais des rayures de zèbre peut-être un jour, oui. On verra ça. Une fesse ou une cuisse zébrée, ce serait peut-être pas mal… 

            Les hyènes sont souvent perçues comme des charognards et dédaignées à cause de cela. Si elle se nourrissent parfois effectivement à même des carcasses d’animaux morts, cette conception d’elles comme des animaux strictement charognards est fausse. Ce sont des créatures omnivores. Celle rayée est celle qui a l’alimentation la plus diversifiée en fait. Elle mange des fruits et toutes sortes d’autres choses. La mauvaise réputation des hyènes vient principalement du fait qu’en période où la nourriture se fait rare, elles ont tendance à fouiller les cimetières et en extraire des carcasses d’humains qu’elles dévorent allègrement. Elles ne sont pas monstrueuses en cela, mais répondent plutôt à un impératif biologique, soit celui de se nourrir. Bien sûr, les humains, avec tous leurs rites, n’aiment pas qu’on dérange leurs sépultures, ce qui les fait avoir les hyènes en horreur. (Je préfère, quant à moi, imaginer ma dépouille croquée franchement par une hyène qui n’en laissera rien d’autre que de la nourriture pour la terre plutôt que de l’imaginer transpercée d’asticots gluants. Chacun son choix.) Les humains devraient un jour s’apercevoir que ce n’est pas parce qu’ils se sont eux-mêmes identifiés comme étant à la tête de la chaîne alimentaire que toutes les autres créatures sont d’accord et vont se soumettre à leurs codes. C’est pour cela que j’aime les hyènes aussi. Elles sont à leur façon très subversives. Elles sont aussi très utiles pour nous, même si nous préférons faire semblant que non. Leur capacité de broyer des os avec leurs puissantes mâchoires et à les digérer pour ensuite les transformer en calcium qui, une fois excrété, enrichi et rend cultivables des terres qui le seraient difficilement sinon, les rend nécessaires à l’équilibre écologique des endroits où elles vivent. Pas nuisibles. 

            Les hyènes rayées, particulièrement, sont des animaux surtout nocturnes, ce qui explique qu’on ne les connaisse pas très bien. Elles sont entourées aussi de superstitions liées à la sorcellerie. Dans certaines régions on croit que leur crâne et d’autres parties de leurs corps ont des pouvoir magiques. Elles ont pour cela été presque exterminées. Dans certains pays on croit aussi que l’hyène zébrée est la monture de la sorcière qui s’accroche à sa magnifique crinière dorsale lors de folles courses nocturnes. J’aime les sorcières surtout comme figures féministes rebelles plus que comme êtres pratiquant la magie et je vois ainsi ma hyène comme une trace de ma lutte féministe. Mais, pauvres créatures, quand même… massacrées pour de fausses idées humaines, encore…

            Aussi, bien que cette information ne semble pas être connues de tous ni faire l’unanimité, l’hyène rayée est l’animal symbolique du Liban. Ma belle-sœur, qui est la personne que j’aime le plus au monde, est libanaise et j’ai ainsi eu l’impression de l’inscrire encore un peu plus en moi, bien que je la porte dans mon cœur tous les jours. J’aime bien aussi le fait que les bébés hyènes sont des sortes de lutteurs nés qui se battent très rapidement pour survivre, comme j’ai dû le faire enfant. 

            J’ai enfin choisi cet animal qui me fait penser à une citation de mon préféré, toujours. Le plein d’amour et magnifique David Wojnarowicz.   

            Le seul commentaire pénible que j’ai eu jusqu’à présent est que c’est vraiment morbide. Morbide signifie : « Qui est relatif à la maladie » ou encore « Qui a un caractère malsain, anormal ». Et le gars me regardait avec un air de dégoût profond, comme s’il allait me vomir dessus. C’est une des choses que je trouve drôle et profondément hypocrite dans la société. La scène sur ma jambe est un fait de la nature. Il y a des hyènes dans le monde. Elles remplissent une fonction écologique importante. Elles mangent parfois des restes d’humains. Ça n’a rien de malsain. C’est la nature tout simplement. Ça fait partie de la vie. Considérer cela comme malsain est un jugement profondément faux qui provient d’une non-acceptation du monde et de notre état mortel. D’une volonté de se le cacher, de croire qu’il est plus civilisé, de meilleur goût de le faire. Personnellement, ça me déprime les gens qui font ça et qui pensent comme ça. Si j’avais le dessin de quelqu’un en train de se masturber devant un cadavre d’enfant sur la cuisse, je pourrais toujours comprendre que quelqu’un trouve ça morbide. Mais un animal qui mange de la viande de toutes sortes… c’est juste normal, même si certaines personnes n’aiment pas y penser. J’imagine que pour être une bonne femme convenable j’aurais dû me faire tatouer quelque chose de plus doux. J’imagine aussi que Denise Bombardier me traiterait probablement de monstre. Tant pis pour eux. Le même homme m’a déjà dit détester mes lunettes parce qu’elles ne sont pas sexy (puisque seuls ses critères comptent apparemment) et que la fonction des lunettes est d’être sexy. Je suis pas mal sûre que la fonction de mes lunettes c’est de me permettre de lire longtemps sans avoir mal à la tête. Je suis sûre aussi que des personnes trouve ça très sexy des lunettes qui me donne l’air d’une nerd des années 50. Chacun ses goûts. 

              J’ai pensé à ce positionnement parce que les hyènes rayées ont l’habitude d’accumuler les ossements dans des grottes et qu’on y a retrouvé des ossements humains, ce qui a donné lieu au mythe que les hyènes s’attaquent aux humains, avant qu’on puisse confirmer qu’il s’agissait en fait de restes d’humains morts d’autres causes que par la faute des hyènes. C’est Matt Chaos qui l’a dessiné encore. Je suis très heureuse qu’il ait accepté et du résultat qui a à la fois quelque chose de dynamique et de bédéesque dans la chute des os, ce qui rapproche encore le dessin de qui je suis. Je l’ai nommée Bad Cutie, parce qu’elle est incroyablement mignonne même si elle a l’air vilaine, comme les vraies hyènes. 

            Allons voir maintenant si ma massothérapeute aura peur, elle. Je pense que non.

            Bonne fin de semaine et à plus! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s