La pratique

“ If you want to live a happy life, tie it to a goal. Not to people or things.” 

Albert Einstein

J’ai très mal dormi. J’étais comme hantée par plusieurs choses qui me perturbent… Des souvenirs de personnes qui m’ont blessée. Un sentiment d’incompréhension face à beaucoup de choses. Des slogans vides dont je trouve qu’ils nuisent à la société… J’avais l’esprit trop plein. Je me suis réveillée à 3h30 et impossible de dormir ensuite. Ça m’avait déjà pris beaucoup de temps m’endormir. Ce sera une très longue journée. 

      Hier, j’ai écouté une vidéo sur les surdoués, sur pourquoi ils dérangent autant, sur pourquoi ils vivent souvent du harcèlement et ont souvent des problèmes relationnels. Ce n’est pas le cas de tous les surdoués, bien sûr. Une personne ayant les mêmes caractéristiques neurologiques que moi, mais ayant grandi dans un milieu où il y avait moins de violence a probablement moins de problèmes relationnels malgré sa douance… mais ce n’est pas garanti non plus. Il y avait aussi une réflexion intéressante sur différents types de surdoués, par exemple les multi potentiels (ce que je suis) et ceux étant également dans le spectre de l’autisme. Je reparlerai de tout cela. Ça montre assez bien pourquoi une réplique comme celle de mon ancien « ami » (soit : « J’en connais une autre, surdouée, et elle n’est pas comme toi, donc tu ne l’es pas. ») n’a aucune pertinence. Ça m’a fait réfléchir beaucoup aux relations et à des difficultés que j’ai eues dans le passé, mais ma réflexion n’est pas terminée. J’en reparlerai bientôt. 

      Je sais un peu plus pourquoi je trouve les relations si complexes et si décevantes. Je vois aussi mieux pourquoi ma façon d’être perturbe autant les autres. Ça ne veut pas dire que ma façon d’être est mauvaise… non. Je préfère effectivement mieux expliquer trop, même si les autres ne prennent pas la peine de lire et essayer de comprendre et interprètent mes explications comme une agression au lieu de voir que je leur communique des informations pour régler la situation, que de traiter les autres comme ils me traitent souvent. Par exemple la fille qui est passée de me dire que je suis extraordinaire et vraiment hot à juste me bloquer sans explication après que je lui ai dit que j’étais contente pour elle qu’elle ait publié un livre… C’est vraiment dur à suivre et quand même assez violent à se faire faire. J’ai quand même décidé d’essayer de lâcher prise le plus possible dans l’avenir. J’ai vu, l’an dernier, que peu importe ce que je fais, il y a des personnes qui vont inventer des choses sur moi et mal interpréter ce que je dis et ce que je fais. Des personnes qui me jugeront sans me connaître aussi. Il y en a des tonnes malheureusement, des personnes comme ça. Heureusement, il y a des personnes différentes aussi. 

      Malgré le fait que je crois qu’il y a plein de bonnes personnes aussi, j’ai décidé de beaucoup moins investir les relations dans l’avenir. Elles m’épuisent. J’y vis aussi beaucoup d’injustices qui ont à voir avec les problèmes des autres sur lesquels ils ne travaillent pas et ne veulent bien souvent même pas travailler du tout… Je ne peux donc rien pour ces personnes. Comme je le disais à la fin du billet précédent, je vais me concentrer sur les relations où il y a réciprocité et respect, ce qui est assez rare. Je perds beaucoup trop de temps et d’énergie sinon. Je traiterai les autres comme ils me traitent à partir de maintenant. Par exemple si quelqu’un cesse de me suivre sur les réseaux sociaux, je lui rendrai la pareille. Je ne poserai plus de questions. À chaque fois que j’en pose, je me fais plus violenter et je découvre des choses qui ont surtout à voir avec l’autre et non avec moi… avec les fausses croyances sociales malsaines aussi. Je ne veux plus participer à ça. Je ne veux plus me faire traiter comme ça. Ça ne sera pas toujours facile, mais j’ai l’intention d’être plus disciplinée dans mon rapport à l’autre… et surtout plus respectueuse de moi-même et de mon temps. 

      Cette discipline-là, elle rejoint une autre discipline sur laquelle je veux travailler, c’est-à-dire celle de me concentrer sur ma pratique artistique sous toutes ses formes, parce que je suis une artiste pluridisciplinaire, que cela plaise ou pas aux autres. Je n’ai pas à me concentrer sur un seul médium et une seule activité parce que ça leur ferait plaisir ou ça correspondrait mieux à ce qu’ils attendent du monde, soit une sorte de monde de robots où les gens ne sont spécialistes que d’une chose, alors que dans la réalité on peut bien faire plusieurs choses, on peut être expert de plusieurs choses aussi. Les idées limitantes sur le fait qu’il ne faut faire qu’une chose et ne produire que dans la même direction ne correspond pas à mes modèles neurologique et intellectuel et ça ne m’intéresse pas de faire juste une chose. Il y a tellement de choses que je veux faire! Ça me donne le vertige juste d’y penser. C’est pour cela qu’il me faut me concentrer sur cette partie de ma vie davantage si je veux avancer. 

      Hier j’ai aussi écouté une vidéo sur comment mieux orienter ses activités quand on est une personne comme moi (soit une personne intéressée par beaucoup de choses et ayant diverses compétences), de façon à faire mieux avancer ses projets. J’ai déjà une assez bonne stratégie de comment gérer mon temps pour faire avancer mes projets, mais je pense qu’en y ajoutant ce que j’ai appris hier, ça devrait m’aider à concrétiser encore plus de choses. C’est important que je cesse de perdre mon temps avec des personnes qui sont déterminées à ne pas comprendre et qui préfèrent me maltraiter que de se regarder elles-mêmes dans le miroir. Ça va quand même mieux de ce côté. Je suis sans conflit depuis la mi-août maintenant. Ça me fait plaisir. Je me souviens du moment parce que c’était juste avant la rentrée en présentiel forcée par le gouvernement et que le conflit a eu cet événement comme prétexte de la part de l’autre. Me rendre compte qu’une personne pouvait être aussi hypocrite, croire des choses aussi fausses à mon sujet, ne rien se rappeler de ce que je lui ai dit dans le passé et se prétendre mon « ami » m’a vraiment fortement ébranlée. Ça a beaucoup changé ma vision du monde et des autres. J’ai définitivement fini de les idéaliser et de leur accorder trop d’importance.

      Ces jours-ci je suis dans la sculpture. Je trouve cela extrêmement excitant parce que cela me permet de nombreux nouveaux apprentissages et je me sens m’épanouir à la fois intérieurement, ainsi que dans ma dextérité avec les matériaux. C’est excitant parce que les savoirs que j’amasse et que je commence à pratiquer en ce moment m’aideront à réaliser des projets que j’ai depuis longtemps. Avoir un accès illimité aux ateliers de l’université m’aidera aussi beaucoup à avancer mieux. 

      J’ai également beaucoup réfléchi à mon activité de jardinage que je fais depuis plusieurs années. J’ai un jardin communautaire depuis environ 10 ans maintenant, mais cette année cet aspect de ma vie va prendre de l’expansion. J’en parlerai bientôt aussi. Je n’ai pas oublié non plus les autres fils de réflexion que j’avais entamés. J’y reviendrai sans faute. J’y vais selon mes humeurs, le temps disponible et où j’en suis dans ma réflexion. Je vais beaucoup mieux qu’au début de l’année, même s’il y a encore du progrès à faire. Cela me rassure quand même un peu parce que j’allais vraiment mal depuis mai l’an dernier. Je vais essayer de stabiliser davantage ma vie pour ne plus revivre ce genre d’état. Je sais que je ne peux pas tout contrôler, mais je peux faire de mon mieux pour que les choses aillent bien pour moi et pour les personnes qui m’entourent. 

      Bonne journée!   

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s