Le grand ménage

Maintenant que j’ai écrit tous ces billets sur ce qu’il s’est passé cette année, je me sens prête pour vivre avec le fait que ces personnes mentiront fort probablement au sujet de ce qu’elles m’ont fait et essaieront de me faire passer pour la méchante dans l’histoire. Je les ai vus le faire sous mes yeux malgré le fait que j’ai des preuves qu’elles mentent. Je ne vois pas pourquoi elles cesseraient de le faire derrière mon dos. Ce n’est pas de la paranoïa. C’est juste comme cela que le monde est trop souvent malheureusement. J’ai pu l’observer à de nombreuses reprises dans ma vie. Je sais que certaines personnes me qualifieront de «négative » ou de « parano », mais ce n’est pas vrai. Notre vision du monde correspond à l’expérience que nous en avons connue. Mon expérience est qu’une bonne partie des êtres humains sont prêts à écraser les autres, mentir à leur sujet, les violenter et bien d’autres choses affreuses afin de sauver la face, de se sentir supérieur ou de faire disparaître une différence qu’ils sentent en vous et qu’ils interprètent comme les menaçant. C’est ce que j’ai observé et constaté avec le temps. Je ne pense pas que tout le monde est comme ça. Je ne suis cependant pas vraiment surprise quand ça arrive, sauf en de rares exceptions où j’avais vraiment mal jugé la personne parce que je voulais voir le bien en elle… J’espère toujours que les autres vont bien agir en fait… Je l’espère souvent trop longtemps. Je crois beaucoup dans les êtres humains, mais maintenant, je dois me résigner au fait qu’ils ne sont clairement pas aussi bons que je l’ai pensé autrefois. Mon idéalisme frôlait en fait la naïveté… ou en était carrément devenu. 

Je pense ça vient du fait que j’avais intégré l’idée que c’était moi le problème et que tous les autres étaient mieux et meilleurs que moi. Les personnes « allant moins bien » (Je préfère utiliser cet euphémisme que des mots plus durs.) interprètent souvent le fait qu’une autre personne est mal dans sa peau comme une faiblesse. C’est rarement le cas en fait, même si la personne concernée ne le sait pas toujours. Ça prend au contraire énormément de force intérieure pour survivre à toutes les choses auxquelles j’ai survécu. Mais cette fausse idée sur moi explique en bonne partie pourquoi je vis souvent de la violence de la part des autres, même si ce n’est pas la seule raison. Ces personnes pensent que je vais me soumettre, me laisser faire, me taire… pour recevoir de l’amour. C’est ce que j’ai fait enfant et j’ai pu constater que l’amour ne venait toujours pas. Les mauvais traitements continuaient au contraire. Cela m’a appris à croire une personne qui me maltraite et à cesser de lui chercher des excuses pour son comportement. Si une personne me fait du mal, c’est parce qu’elle s’autorise à le faire dans la majorité des cas et il faut que je crois ce qu’elle me montre d’elle. Il y a des différences dans le comportement qui suit, quand une personne vous a fait mal par accident. Peu importe ce qu’une personne a vécu, ça ne justifie pas qu’elle vous maltraite. Un mauvais traitement est pardonnable si et seulement si vous le voulez et que la personne entreprend des démarches réelles et claires pour changer son comportement et réparer ses propres blessures. Le comportement doit réellement changer dans les faits par la suite. Sinon, sacrez cette personne hors de votre vie une fois pour toutes et barrez la porte.

J’imagine que j’aurais une autre vision des humains si j’avais grandi dans d’autres circonstances et si j’avais eu d’autres types de relations amoureuses. Ce n’est pas le cas. Je comprends quand même qu’il existe aussi de bonnes personnes dans le monde. Je ne suis cependant plus capable de me dire que le monde n’est plein que de bonnes personnes. Ça ne correspond pas à mon expérience du monde ni de la vie. En ce sens, je suis tannée de la rigidité et de l’aveuglement des autres, surtout au sujet de la violence. Ça m’arrive souvent de me faire traiter de méchante quand je dis qu’une personne m’a fait quelque chose de violent. On cherche alors des excuses à l’autre et on me condamne à la place, alors que c’est moi qui ai été maltraitée dans la situation. Ça arrive parce que beaucoup de personnes ne veulent pas renoncer à l’illusion que nous vivons dans un monde principalement bon et qu’elles y sont en sécurité. Ouvrir leur esprit à l’idée que tout le monde ne veut pas leur bien, que des personnes ont des troubles de personnalité qui les conduisent à faire souffrir les autres, et ce, qu’elles en soient conscientes ou pas, que des horreurs existent et… leur est tout simplement insupportable. Ça leur gâcherait la vie, eux, de penser à ça… Alors ils essaient d’effacer l’existence de ces choses, de les glisser sous le tapis, de se mettre des œillères, de se rentrer la tête dans le sable bien comme il faut… tout en vous accusant d’être méchante de penser et de dire ces choses, de leur imposer d’y penser. 

Ça provoque en moi de la colère et un très fort sentiment d’injustice. C’est à cause de cela, des personnes qui agissent comme cela, que la violence persiste aussi longtemps et est autant partout. Parce que les gens regardent ailleurs et vous traitent de victime ou vous disent que vous vous êtes laissé faire… et quand vous ne vous laissez pas faire, c’est vous, la personne qu’on accuse de violence. Il faut que ça cesse. Il faut que l’hypocrisie infinie soit mise à jour. Je sais qu’on fera des caricatures de ce que je dis, mais même si j’étais seule à dénoncer ces choses (et je ne le suis absolument pas), ça ne voudrait pas dire que j’ai tort ou que je suis parano. Les violences dont je parle sont réelles. Les personnes qui m’ont fait du mal cette année ne l’ont pas fait parce qu’elles étaient machiavéliques… Elles l’ont fait parce qu’elles refusent d’examiner leur propre comportement et de régler leurs problèmes. 

Durant les prochaines semaines et moi, je vais m’isoler un peu. Je dois parcourir des listes de personnes qui sont dans ma vie. Ça m’a effrayée de voir qu’il m’arrivait encore ces choses malgré tous les efforts que j’ai faits et que je fais encore. Je dois revoir qui peut rester dans ma vie ou pas et faire sortir ceux et celles qui doivent sortir. Je préfère moins de personnes, mais de meilleures relations. Je ne suis pas dans la compétition aux amis Facebook… J’en ai trop, d’ailleurs… Je préfère fonctionner par le vide. Évacuer des gens. Concentrer mes efforts sur les personnes en qui je sais que je peux avoir confiance, m’éloigner de celles qui me rabaissent et chercher à me nuire. Je veux garder mon énergie pour ma vie et mes projets. Je veux me sentir plus en sécurité que je ne l’ai jamais été.

Parfois on me dit que ma thérapie ne fonctionne pas. Je ne suis pas d’accord. Je ne mens pas. Je ne niaise pas les gens. Je ne manipule pas. Je ne fuis pas. Je ne joue pas avec les sentiments des autres. Je ne suis pas hypocrite. Je suis respectueuse, souvent trop longtemps. Je suis capable d’amour. J’ai aussi beaucoup d’autres qualités qui sont plutôt rares dans le monde dans lequel nous vivons en fait. Donc je pense que oui, elle fonctionne ma thérapie. Je dois cependant renforcer encore mon estime de moi, me donner de l’amour et mieux identifier et faire respecter mes limites. 

J’ai assez souffert de la violence des autres. 

Ces personnes qui m’ont blessée dans la vie. Elles se diront temporairement que c’est moi le problème et se sentiront en quelque sorte puissantes et victorieuses d’avoir réussi à me blesser… mais elles ne le sont pas. Il faut être très faible pour chercher à écraser et blesser quelqu’un. Ça les rattrapera aussi. Elles peuvent bien refouler ce qu’elles ont fait pour le moment, mais à un moment, l’esprit humain n’arrive plus à refouler. Ce jour-là, elles comprendront vraiment ce qu’elles ont fait et vivront avec les conséquences de leurs actes, conséquences qui sont vraiment terrifiantes (et qui ne viendront pas de moi), mais je leur laisse les découvrir. Je n’ai pas besoin de me venger. La vie le fera à ma place. Je l’ai vue le faire de nombreuses fois déjà. 

Je vais mieux.   

Bonne semaine!       

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s