La trace corporelle du traumatisme (2)

            J’ai eu un bon exemple de comment les traumatismes s’inscrivent dans le corps durant les dernières semaines. Je suis née dans une famille où il y avait un narcissique et je suis surdouée, j’ai déjà dit ces choses-là… mais si on veut suivre le raisonnement du charmant monsieur dont je parlais dans le dernier billet, il ne s’agissait fort probablement pas du premier narcissique de sa lignée et je ne suis pas la première ni la seule surdouée de la mienne. Ça se transmet aussi au fil des générations ces choses-là… comme les abus infligés aux uns par les autres…

            Grandir avec un narcissique, ça veut dire devenir la honte et la culpabilité en personne. J’ai honte de moi. J’ai honte de sortir dans la rue. J’ai honte de parler. J’ai honte de penser. J’ai honte à la place des autres quand ils me font du mal. Je pense que c’est de ma faute. Je pense que je sécrète quelque chose qui justifie qu’on me maltraite. C’est dans mon sang, dans mes hormones et… L’autre le flaire et agit sans pouvoir se retenir.

            J’aurais pu mettre ces phrases au passé, parce que ce n’est plus comme ça que je me perçois… mais ça a été tellement longtemps la réalité de ma perception de moi que des fois j’oublie…J’oublie que j’ai changé… mais je n’ai pas changé complètement. Je ne peux pas arrêter d’être surdouée pour les autres. Je ne peux pas arrêter de voir ce qu’ils font et ne pas leur dire pour leur faire plaisir. Je vais aussi toujours attirer le type de personnes violentes que j’ai attirées toute ma vie. La seule chose que je peux faire et que je fais depuis quelques années, c’est d’apprendre à les reconnaître plus rapidement pour pouvoir les sortir de ma vie plus vite. Je peux aussi apprendre à m’aimer plus et mieux me traiter pour que les autres en fassent autant aussi.

            Ce n’est effectivement pas ce que je pensais avant qui se passe en fait. Je ne sécrète pas un fluide particulier qui rendrait les gens fous et violents. Ils sont violents par eux-mêmes, à cause de leurs propres problèmes. N’empêche que, même si tout le monde peut devenir victime de violences, j’appartiens à la partie de la population la plus susceptible d’être manipulée, violentée, négligée, ridiculisée et… la plus susceptible aussi d’être en couple avec un narcissique… Cette partie de la population, c’est celle des surdoués.

            Les gens pensent souvent que pour se retrouver dans une relation violente, il faut être faible et peu intelligent. Ils pensent ça parce que ça les arrange pour différentes raisons. Soit parce qu’ils veulent croire qu’ils sont à l’abri, que ça ne leur arrivera pas… Ou encore ils pensent ça parce qu’eux-mêmes sont des agresseurs et ils veulent croire en fait que les personnes qui se font agresser le méritent. Que ce sont des victimes, qu’elles avaient juste à dire non et… Je pense à quelqu’un en particulier en disant cela, quelqu’un qui a été accusé d’agressions sur des jeunes personnes et qui continue de dire que si tu te fais agresser c’est parce que tu n’a pas dit clairement non et que tu n’es pas partie… alors qu’on sait très bien que ce n’est pas du tout comme cela que ça se passe. Il y a beaucoup de recherches qui traitent de cela. J’en ai parlé dans un autre billet un peu plus tôt… mais le fait est que ça l’arrange de croire que c’est vrai, même si son opinion est fausse et haineuse et cause du tort aux victimes d’agression. Ça l’arrange parce qu’il n’a pas à se remettre en question. Il n’a pas à prendre vraiment conscience ni à assumer ce qu’il a fait.

            En fait, ce que les recherches démontrent, c’est que plus on est intelligent, plus on a de risques de se faire manipuler. Il y a un nouveau livre de Christel Petitcollin, une femme qui a beaucoup écrit sur la douance, qui est sorti là-dessus qui s’appelle Pourquoi trop penser rend manipulable : protégez votre mental de l’emprise. Je ne l’ai pas lu encore et j’écrirai probablement un billet sur le sujet quand ce sera fait, mais j’ai quand même regardé un peu et l’argument c’est que plus on est intelligent et plus on s’instruit, plus on va avoir tendance à douter. Pourquoi ? Parce que quand on est intelligent et on s’instruit, on est plus poussés à la remise en question et au doute. Pourquoi ? Parce qu’on sait qu’il y a toujours plusieurs points de vue possible et on est donc prêt à envisager celui de l’autre. C’est quelque chose de très pratique pour les manipulateurs, narcissiques et autres cons de l’humanité, parce que pendant que vous êtes là à honnêtement essayer de vous mettre à la place de l’autre et comprendre son point de vue et trouver des explications, voire des excuses, à son comportement, l’autre est tout simplement en train de vous mentir pour avoir ce qu’il veut.

            L’autre raison principales (il y en a plusieurs, mais je ne les développerai pas toutes ici) qui fait que les surdoués se retrouvent souvent avec des personnes violentes, est qu’elles ont un sens éthique très développé. Ce n’est pas un problème en soi, mais ça en devient un parce que la personne surdouée va être portée à projeter le même sens éthique sur les autres et ne soupçonnera pas que quelqu’un va faire des choses horribles parfois juste parce que ça remonte son ego de les faire. Il y a une sorte de naïveté là-dedans… mais aussi une forte programmation mentale. Les surdoués ne sont pas idiots après tout… ils savent bien que les gens méchants existent… Mais entre savoir que ça existe et se méfier de tout le monde, il y a une grande différence. Et c’est quelque chose que je vais me répéter maintenant quotidiennement, soit que même si quelque chose me paraît complètement absurde, irrespectueux et inutile, genre flirter avec quelqu’un quand tu es déjà en couple, eh bien il y a des milliers de personnes qui font ça tous les jours et qui trouvent ça normal. Ils sont satisfaits des petites excitations que ça leur procure et se fichent complètement du mal que ça fait aux autres.

            Complètement aberrant ?

             Tout à fait.

            Fréquent ?

            Absolument malheureusement.

            Grave ?

            Pour moi oui, parce que je n’aime pas les gens qui font du mal aux autres ni ceux qui leur font perdre leur temps en étant malhonnêtes. C’est aussi pour moi une forme d’agression si une personne dissimule à l’autre qu’elle est en couple. Personne ne donnerait son consentement à être berné de la sorte. Je sais que les crosseurs et les crétins existent depuis toujours et existeront probablement toujours, mais ce n’est pas parce qu’une chose ne cessera pas d’exister de notre vivant qu’on doit arrêter de se battre contre.

            Parce que je sais ces deux raisons qui me rendent vulnérable aux manipulations et à la violence psychologique, j’ai adopté certains principes de vie qui peuvent me faire sembler rigide aux autres de l’extérieur. Mais c’est justement parce que je cherchais toujours des excuses aux autres et milles explications possibles à chaque chose qu’on me faisait que j’ai été violentée assez pour me retrouver en stress post-traumatique. C’est donc terminé, le fait de trouver des excuses pour les autres. Pour moi les gens sont responsables de ce qu’ils font et il y a un niveau de base de respect, de conscience de l’autre et d’empathie sous lequel il est interdit aux autres de tomber s’ils veulent rester dans ma vie et que je sois gentille avec eux.        

            Je vais donner ces règles et principes une autre fois et raconter ce qui m’est arrivé qui m’a montré la trace de mon traumatisme dans le prochain billet. C’est plus long que je pensais… Ça va faire un texte en 3-4 parties…

            Bonne journée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s