Hier (attaque + sérigraphie)

            Hier soir, durant la nuit, la grille d’entrée de ma cour était restée ouverte et une personne a arraché la case de bd que j’avais affichée dans l’entrée et a pris toutes mes cartes d’affaires… J’espère que c’était juste une personne saoule qui n’allait pas bien. C’est mesquin en tout cas. Le fait que la personne ait emporté les choses avec elle au lieu de les crisser par terre comme une bonne personne saoule aléatoire l’aurait fait me suggère que c’était plutôt volontaire et ciblé. Si c’est la personne que je pense, c’est impressionnant de petitesse et violent et la personne devrait demander de l’aide pour gérer ses pulsions et son agressivité parce que ça commence à aller de plus en plus mal son truc… J’ai été « punie », j’imagine… On a furtivement essayé de m’effrayer… Ça ne va décidément pas. C’est un comportement lâche, inquiétant et inacceptable. Si ça devient nécessaire, la police s’en mêlera. C’est aussi un peu ironique puisque cette semaine nous allons voir, avec mes étudiants, un documentaire sur le harcèlement que vivent certaines femmes féministes qui dénoncent publiquement certains comportements violents et misogynes… J’imagine que c’est un signe que ce n’est pas fini et qu’il y a toujours un problème grave dans la société. 

            Voici l’affiche ayant été arrachée… On s’entend qu’elle ne contient aucun propos agressant pour personne : 

            Mais ce n’est pas de ça que j’ai envie de parler aujourd’hui…  

Hier je suis allée à un atelier de sérigraphie, question d’avoir encore plus de connaissances sur ce médium. Nous avons fabriqué des cahiers dont la couverture est sérigraphiée. J’ai vraiment aimé l’atelier et les deux personnes qui l’ont donné dont j’explorerai le travail durant les prochaines semaines. L’atelier m’a posé quelques défis. 

            Je suis quelqu’un qui apprend et travaille rapidement. Le fait d’être en groupe avec des rythmes différents peut être plus ou moins facile pour moi selon l’humeur dans laquelle je suis. Je me suis observée pendant l’atelier et j’ai compris que parfois mon rythme d’apprentissage peut mettre de la pression sur les autres apprenants et les personnes qui donnent la formation. Ce n’est jamais volontaire, mais puisque j’avais un peu d’avance, j’en ai profité pour regarder comment j’interagis et j’ai pu me trouver des qualités et des défauts, défauts qui peuvent peser, oui. Je suis une personne rapide, mais pas une qui s’impatiente généralement. Je suis plutôt comme une enfant enthousiaste qui veut passer à la prochaine étape, mais ça aussi, ça peut être énervant. Une des formatrices a assez rapidement compris mon fonctionnement et m’a donné des choses à faire pour aider les autres. J’ai quand même pris la peine de m’excuser, au sens de mieux expliquer l’intention derrière mon comportement à la personne, au lieu de faire comme si de rien n’était. Ça a été ma façon de prendre soin des autres. J’étais fière de ne pas juste être restée dans mon ego et d’avoir ainsi risqué de pourrir la vie aux autres participantes. J’apprends et je m’améliore tous les jours.

            Un autre défi a été de me faire imposer des motifs et des couleurs, chose à laquelle je ne suis pas habituée, mais en même temps c’est normal puisque les écrans de sérigraphie étaient préparés avec de l’émulsion photographique, une technique qui prend du temps et qu’il aurait été impossible de nous faire faire chacune nos écrans à l’intérieur des trois heures que durait l’atelier. J’ai décidé d’y aller de bon cœur et de créer ce qui me semblait le mieux à partir des couleurs et des motifs que je préférais dans l’ensemble plutôt que de me plaindre comme d’autres personnes l’ont fait. Le fait d’accepter la contrainte, plutôt que d’angoisser sur ce que je pourrais bien dessiner, m’a permis de me concentrer sur le fait de mieux apprendre différentes étapes et conseils techniques que je n’avais pas encore bien compris et/ou mémorisés. C’était enrichissant et je me sens plus compétente maintenant. Je me sens prête à faire plus de choses par moi-même. J’ai ce qu’il faut à la maison et au centre d’artistes dont je suis membre. 

            Une belle surprise de l’atelier est que j’ai pu apprendre deux nouvelles techniques de reliure pouvant être utilisées pour faire des zines et des livres d’artistes. C’est excitant! Je ne suis pas une personne qui aime tellement coudre, sauf des livres. Il reste que la couture n’est définitivement pas l’activité où j’excelle le plus. Je ne suis pas toujours si précise ni assidue, même si oui, je suis généralement habile de mes mains. On dirait que plus c’est petit et plus je perds patience… mais en même temps, puisque j’aime bien les maquettes et autres petites choses, c’est probablement une bonne idée que j’apprenne à être plus minutieuse et patiente. J’ai aussi un projet pour des vêtements (sur le long terme) donc ça servira quoi qu’il en soit. 

            Les participantes étaient gentilles et posaient de bonnes questions. Je m’aperçois que parfois, parce que je suis plutôt introvertie et que je passe beaucoup de temps seule, je ne sais pas toujours bien montrer mon intérêt et mon appréciation aux autres. C’est plus un manque de compétences sociales et de la gêne qu’un désintérêt, même si je sais que c’est souvent interprété comme un désintérêt par les autres. Il arrive aussi que je parle trop parce que j’ai passé trop de temps seule et c’est parfois interprété comme de l’égocentrisme alors que ça n’en est pas. C’est plutôt un besoin de dire les choses tout simplement et la joie d’être face à quelqu’un. Plusieurs personnes m’ont confié récemment que ça leur arrivait aussi. J’ai bien observé comment les personnes présentes à l’atelier faisaient. Je vais me pratiquer avec le temps. Au moins, je suis consciente des choses que je fais qui peuvent être moins idéales dans les situations de communication ou de groupe et je peux y travailler de façon à rendre les expériences plus agréables pour les autres.

            Voici les cahiers à différentes étapes : 

            J’ai décidé de ne pas me laisser décourager ni intimider et j’ai installé une autre affiche ce matin. Je ne vivrai pas dans la peur pour une personne qui a choisi d’essayer de m’effrayer plutôt que de simplement me laisser vivre en paix et d’arrêter de lire ce qui ne lui plaisait pas. La liberté d’expression existe, que ça plaise ou pas aux personnes qui nous font du mal. J’attendrai un peu pour les cartes pour ne pas les gaspiller. Il y en a ailleurs dans la ville de toute façon… C’est important de continuer à prendre la parole peu importe les conséquences et peu importe le nombre de personnes qui veulent nous faire taire. Je resterai quand même prudente dans les prochains jours, juste au cas où… 

            Je vous souhaite un magnifique dimanche qui commence plutôt bien de mon côté malgré la mesquinerie de la nuit. Je souhaite à la personne qui a fait cet acte lâche, immature et mesquin de grandir et de devenir plus respectueuse, peu importe qui elle est. C’est insensé et ça ne la fera pas aller mieux ni avoir une meilleure estime d’elle-même d’agir aussi irrationnellement. 

            À plus!    

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s