Minuscule bilan de fin d’année

            L’année 2020 arrive à son terme et je ne sais pas si je suis si heureuse de la voir se terminer. C’est sûr que comme tout le monde, j’en ai marre de la pandémie. En même temps, c’est une année durant laquelle j’ai appris et grandi beaucoup. C’est aussi une année où j’ai dépassé beaucoup de peurs. Une année où j’ai commencé à connaître plusieurs personnes que j’ai vraiment hâte de rencontrer autrement qu’en ligne. Je pense que je n’ai jamais parlé à autant de nouvelles personnes et pour l’introvertie que je suis, ça donne un peu le vertige.  

            J’ai décidé de finir l’année comme je l’avais commencée : par le courage. Si, au début de l’année, j’ai choisi d’être courageuse et de parler d’une nouvelle façon de certains de mes traumatismes par l’intermédiaire de mon cours de sculpture, ce qui a conduit certaines personnes parmi vous à me lire, j’ai fini l’année en ayant le courage d’informer tous les membres du département où je travaille du harcèlement que j’y ai vécu. Je n’en parlerai pas beaucoup puisque certaines personnes parmi vous connaissent des personnes qui m’ont harcelée sans connaître tous leurs visages (surtout sans connaître les moins plaisants) et que je ne veux pas avoir plus de problèmes que j’en ai déjà. Je dirai seulement que j’aurais dû faire ça avant et tant pis pour les personnes qui sont fâchées. J’en reparlerai peut-être plus tard.   

            C’est une année qui m’a confirmé que je suis forte et que je sais tout à fait vivre seule. Je me fichais déjà pas mal de ce que les gens pensaient de moi, mais ça a encore progressé. Dans le passé, vouloir être aimée par tout le monde m’a conduit à vivre beaucoup d’abus, ce qui m’a aussi rendue malade puisque je souffre de stress post-traumatique complexe chronique. J’ai donc appris ma leçon : être aimée par tout le monde n’a rien de bon. Surtout pas être « aimée » ou essayer de se faire aimer par les personnes violentes, qu’elles soient conscientes ou pas d’être violentes. Qu’elles mangent de la marde, les personnes violentes. Je ne tairai jamais leurs comportements. Elles ont juste à régler leurs problèmes dans la vie. Ce n’est pas facile, mais ça se fait. Comme m’a écrit un ami cette nuit : Nous arrivons en 2021, c’est ridicule que des gens puissent encore prétendre être inconscients de ce qu’ils font quand ils maltraitent les autres et que d’autres personnes ferment les yeux là-dessus. Je suis d’accord. Je ne le faisais déjà pas beaucoup, mais je ne me tairai plus jamais. Surtout pas pour être acceptée.

            Je ne veux pas trop parler du passé. Je suis encore complètement épuisée et j’ai besoin de mes vacances, mais je voulais quand même aussi glisser un mot de mes projets pour l’année à venir. 

            Je veux finir un des deux romans que j’ai commencés. L’un d’eux est écrit environ jusqu’à la moitié. Ce sera probablement celui-là. Je partirai ensuite en quête d’une maison d’édition. On verra. Je dois préparer mon portfolio parce que j’ai décidé d’appliquer au baccalauréat en arts visuels. Je ne serai peut-être pas acceptée du premier coup, mais ça vaut la peine de croire en moi et d’essayer. J’aime ça, avoir l’humilité de suivre encore des cours et de me présenter dans des milieux avec des personnes de tous âges avec qui échanger sur les moyens d’expressions. C’est super important pour moi et je me couperais de beaucoup en apprenant seule dans mon coin. J’ai compris ça en faisant mon certificat. Je veux aussi essayer de publier une bande dessinée autrement que sous forme de zine, mais je veux faire d’autres zines. Je veux écrire plus. Je veux aussi rétablir ma santé. Cette année, j’ai exploré beaucoup d’avenues créatives et j’ai tellement de projets qui vont demander une énergie considérable. Pour cela, j’aurai besoin d’être le plus en santé possible. J’aimerais aussi ouvrir mon cœur un peu plus. J’ai fermé bien des portes après ma dernière relation violente, portes que je n’ai pas eu tellement envie de rouvrir depuis… mais ça commence à changer. 

            Pour le blogue, eh bien il a été lu plus de 4000 fois cette année. Je ne m’attendais pas à cela. Je vais continuer. Il faudra quand même que je construise un autre site internet pour mes autres pratiques, je pense… je dois encore réfléchir. Il y aura des articles sur les choses que j’ai apprises dans mes cours de peinture et de photographie bientôt. Il y aura aussi la suite de La Femme Serpent.

            J’espère que vous allez bien. Je retourne me reposer encore un peu avec mon garçon-loup. Nous avons enfin trouvé la bonne dose pour son médicament contre l’épilepsie. Il redevient un peu plus lui-même. Ça me rend très heureuse. Prenez bien soin de vous et à bientôt!     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s